P H O T O G R A P H I E S   D E  L O U I S  R A F E N O M A N J A T O
 


Le climat est froid mais relativement sec ; les monts du Cantal et de l'Aubrac
arrêtent les précipitations venant de l'ouest et permettent à la Margeride de
bénéficier d'une position relativement abritée. En hiver, les températures n'ont
rien à envier à celles que l'on relève dans le Jura : on a ainsi frisé les -30 °C
lors de l'hiver 2005-2006 à Saugues à seulement 900 m d'altitude. Par ailleurs,
le sud du massif reçoit à intervalles réguliers de fortes précipitations venant de
Méditerranée en particulier lors des épisodes cévenols. Le sud de l'Aubrac
subit d'ailleurs le même phénomène. Si cet événement a lieu en hiver, il tombe
alors des quantités énormes de neige (comme en 1978 dans la région de
Langogne où l'on releva une hauteur de 2 mètres). Cependant, les quantités
d'eau ou de neige recueillies sont généralement moins importantes que
dans les Cévennes, qui sont concernées au premier chef lors d'évènements
de ce type.

(Source Wikipédia)



 

Le guide des Cévennes au Gévaudan