P H O T O G R A P H I E S   D E  L O U I S  R A F E N O M A N J A T O
 


Situé en France dans le Massif central en Lozère, le Méjean est ceinturé des
vallées impressionnantes de la Jonte au sud, du Tarnon à l'est et du Tarn au
nord et à l'ouest. Il doit son nom de Méjean, qui signifie « médian », à la
position centrale qu'il occupe, entre le causse de Sauveterre au nord, et le
causse Noir au sud.
Vaste plateau calcaire faisant partie intégrante des Grands Causses, le causse
Méjean ou Méjan est le plus haut des plateaux caussenards avec une altitude
variant de 800 m à 1 247 m au mont Gargo. La superficie du plateau approche
les 34 000 hectares.
Aucun cours d'eau ne circule à la surface des plateaux : l'eau de pluie rejoint
les vastes réseaux karstiques pour resurgir dans les vallées et alimenter les
rivières du Tarn et de la Jonte par de nombreuses résurgences. Ces réseaux
hydrographiques souterrains sont à l'origine de grottes et avens remarquables.
Aujourd'hui, les Causses montrent un paysage fortement modifié, profondément
marqué par l'empreinte humaine, l'élevage essentiellement. Sur le Méjean, les
pelouses et les landes à buis et à génévrier, parfois morcelées de plantations
de pin noir, couvrent la partie orientale du plateau : le Causse nu. Les vastes
espaces vallonnés couverts de pelouses sèches ne sont pas sans évoquer un
paysage steppique, presque désertique. Pourtant, on rencontre en traversant
ces espaces largement ouverts de nombreuses espèces rares et remarquables.
La partie ouest est plus boisée (pin sylvestre).

(Source Wikipédia)